06-05-2020 Running news

Les meilleures chaussures pour éviter la fasciite plantaire

Les meilleures chaussures pour éviter la fasciite plantaire
Rédaction
Par Rédaction
Equipe de rédaction

Chez RUNNEA, nous confions ce type de contenu à notre podologue sportif et passionné de chaussures running, Toni Fernández Sierra. Comme toujours, il nous apporte des réponses scientifiques et médicales sur des sujets de grande importance : les meilleures chaussures de running pour éviter la fasciite plantaire. Nous vous conseillons donc vivement la lecture de cet article ! On cède donc la parole à notre spécialiste.

Quand un coureur vient dans mon cabinet et me demande quelles sont les meilleures chaussures de running pour éviter une fasciite plantaire, ma première réaction est d'avaler ma salive. Non pas que je ne sache pas quoi répondre, mais à cause de la complexité du sujet. Je vais donc vous partager la même réponse que je donnerais à un de mes patients.

Démystifier la fasciite plantaire : une pathologie controversée

Tout d'abord, je voudrais démystifier la redoutable fasciite plantaire. Elle a la réputation d'être une lésion insidieuse et non traitable. Or, dans la plupart des cas, c'est parce que nous confondons la fasciite plantaire avec d'autres pathologies qui se produisent dans la même zone. Si vous avez des douleurs plantaires depuis longtemps, que vous avez été diagnostiqué de fasciite et que vous n'êtes pas rétabli, il est fort probable que vous ayez un autre problème nécessitant un traitement différent.

Les meilleures chaussures de running pour prévenir la fasciite plantaire : Qu'est-ce que la fasciite plantaire et pourquoi se manifeste-t-elle ? - photo 1

Nous pouvons également rencontrer la fasciite que j'appelle ''secondaire''. Cela signifie que nous avons mal au fascia effectivement, mais que la lésion d'origine est ailleurs. Autrement dit, nous forçons le fascia à se surmener à cause d'autres décompensations.

Dans ces cas-là, nous devons rechercher l'origine de la lésion. Le problème peut se trouver dans des parties aussi éloignées du pied que la hanche. Si l'on n'y accorde pas d'importance, nous échouerons dans notre reprise de l'activité sportive.

Qu'est-ce que la fasciite plantaire et pourquoi se manifeste-t-elle ?

La fasciite plantaire est une inflammation due à une utilisation excessive ou à un traumatisme d'un tissu généralement fibreux qui s'étend de l'arrière du pied (calcanéum) jusqu'à la zone des orteils.

Schématiquement, on peut dire que la fonction principale de cette pathologie est de donner de l'élasticité à la voûte plantaire afin qu'elle se "déforme" et s'adapte au terrain lorsque nous touchons le sol.

Personnellement, j'ai une phrase que je répète souvent : un mauvais diagnostic commence par un mauvais traitement et se termine par une blessure chronique. Le pire scénario pour un athlète.

Les meilleures chaussures de running pour éviter la fasciite plantaire : Relation directe entre les chaussures running et la fasciite plantaire - photo 2

Relation directe entre les chaussures running et la fasciite plantaire

Pourquoi est-ce que je vous explique cela ? Car il sera désormais beaucoup plus facile de comprendre quelles caractéristiques nous devons rechercher dans une chaussure running pour nous aider à éviter la fasciite plantaire.

La fasciite plantaire a tendance à apparaître lorsque la voûte plantaire s'aplatit excessivement au contact du sol. Peu importe que cela soit provoqué par une pronation excessive, à un pied plat, à un excès de poids, à une fatigue musculaire après avoir couru de nombreux kilomètres… Quand nous dépassons la capacité élastique du fascia, nous devrions rechercher des chaussures qui nous offrent un meilleur soutien et qui nous aident à limiter cet excès de mouvement.

Nous devrions examiner plusieurs aspects :

  • L'existence d'un soutien latéral pour le talon et la zone du milieu du pied

Cela comprend les pièces du contrefort, le type de laçage, le support latéral de la languette, le matériau de la tige, l'existence ou non d'un châssis sur les côtés entre la semelle intermédiaire et le … ou tout autre élément qui fait que le pied nous donne une sensation de soutien.

  • Degré de contrôle de la torsion au milieu du pied de la chaussure

Si une chaussure est tenue par la zone du talon et des orteils et que nous sommes capables de la tordre ou de la plier en deux, cela signifie que lorsque nous courons, elle ne pourra pas tenir la torsion du pied.

  • Le rembourrage des chaussures doit être adapté à notre poids

La chaussure doit transmettre une sensation d'amorti et stabilité à la fois. En courant, elle devrait absorber les chocs, mais un excès d'amortissement entraînera une déformation excessive de la chaussure et notre voûte plantaire se déformera davantage, augmentant le travail que nos muscles doivent effectuer pour arrêter cette instabilité, ce qui pourrait causer la blessure.

  • Il est toujours préférable de rechercher des chaussures à semelles larges

Il suffit de retourner la chaussure et de regarder la semelle, plus elle est large, mieux c'est. En effet, nous gagnons en stabilité pendant la course. Personnellement, je n'aime pas trop les modèles qui éliminent les dessins sous l'arche inférieure, en laissant cette zone sans support. Au fil des kilomètres que nous allons tendre à la pronation. Les matériaux des semelles vont s'effondrer et si nous n'avons pas de soutien dans cette zone, la tige va céder. Le pied va adopter une tendance pronatrice par manque de soutien et le fascia va devenir excessivement tendu.

  • Chaussures à profils marqués qui favorisent la transition dans le soutien

Peu importe si nous attaquons le sol au niveau du talon, du milieu du pied ou de l'avant du pied, selon notre technique de course. Les conceptions en bascule rendent les temps d'appui faibles (moins de temps avec le pied au sol, moins de risque de blessure).

Les meilleures chaussures de running pour éviter la fasciite plantaire : Drop ou Drop, lequel est le mieux ? - photo 3

  • Drop faible ou important, quelle est la meilleure solution ?

Il y a beaucoup de controverse sur le drop qui calme les douleurs de la fasciite. Personnellement, je recommande généralement des drop moyens/élevés sur les chaussures d'entraînement. C'est pareil si nous n'avons pas une bonne technique, si nous courons sur de longues distances ou durées, si nous avons quelques kilos en trop…

Les coureurs ayant une bonne technique, un poids moyen/faible et un bon appui peuvent utiliser des drops moyens/faibles.

C'est simple à expliquer, même si je sais que tout le monde ne sera pas d'accord. Un drop élevé provoque un effet de glissement, qui réduit les temps de soutien tant que les matériaux de la semelle intermédiaire ne sont pas trop souples. Toutefois, je ne porte pas toute mon attention au drop des chaussures. Je fais plus attention aux profils, aux bascules, à la densité des matériaux…

Par ailleurs, on peut essayer de nous remettre de la blessure d'une autre manière totalement opposée : en utilisant les chaussures minimalistes comme Five Fingers, Merrell… et en cherchant une plus grande puissance de nos muscles plantaires, ce que nous faisons aussi avec nos coureurs, mais dans des phases asymptomatiques et chez les coureurs ayant une bonne technique.

On peut parler longuement de ce genre de chaussures minimalistes, mais on aura d'autres occasions de nous étendre sur le sujet.

Les meilleures chaussures running pour éviter la fasciite plantaire

Avant de commencer la liste des chaussures, gardez à l'esprit qu'un bon choix de chaussures peut ne pas nous aider à récupérer le fascia. Les causes de la blessure sont multiples et il faut parfois faire une analyse de l'empreinte plantaire dans un centre spécialisé. En revanche, un mauvais choix de chaussures augmentera sûrement la tension au niveau du fascia qui se traduira par une aggravation de la blessure.

Chaussures pour coureurs occasionnels/débutants

Brooks Adrenaline GTS 20

Lorsque vous regardez les Brooks Adrenaline GTS 20, vous remarquez immédiatement le type de coureur pour lequel elles sont conçues. Elles ont un profil élevé et une base large (surtout dans la zone du talon). Elles sont donc idéales pour les coureurs lourds qui appuient sur le talon et qui ont besoin de beaucoup de protection

Cette chaussure a quelques détails que j'aime beaucoup : la semelle intermédiaire combine le DNA Loft qui assure un grand confort et le DNA BIOMOGO qui renforce la zone interne et la pointe du pied, obtenant un amorti optimal avec une grande fermeté.

Entre la semelle intermédiaire et la tige, elle incorpore les GuideRails, des mousses de haute densité qui encapsulent le talon et les arcs latéraux de la partie médiane du pied, augmentant le soutien et diminuant la rotation interne du genou. Cela permet un meilleur contrôle de la pronation pendant la course.

Adidas Solar Glide ST 19

La version ST de l'adidas Solar Glide a une mousse de double densité au niveau du Boost, ce qui donne une plus grande stabilité à la chaussure sans pour autant renoncer à l'amortissement qui caractérise ce matériau.

La connexion entre la tige et la semelle intermédiaire se fait au moyen du matériau EVA qui remonte sur les côtés, contribuant à encapsuler le pied et offrant un plus grand contrôle dans les éventuels mouvements d'instabilité latérale.

La tige a une grande capacité d'adaptation à l'anatomie particulière de chaque pied.

Des chaussures pour les coureurs avancés

New Balance 890 v8

La New Balance 890 V8 est une chaussure de running conçue pour tous typesde distances en fonction de notre technique de course.

La semelle intermédiaire FuelCell offre un grand équilibre entre amortissement, stabilité et réactivité.

La tige monobloc sans couture offre une plus grande stabilité et un meilleur soutien du pied.

ASICS Gel DS Trainer 25

L'ASICS DS Trainer 25 est une chaussure qui transmet des sensations d'amorti, de réactivité et de stabilité grâce à sa semelle intermédiaire Flytefoam Lyte (plus légère que les autres mousses), qui, associée à une géométrie prononcée, vous permettra de l'utiliser aussi bien pour les entraînements que pour la compétition.

À tout cela, nous ajoutons le Dynamic DuoMax dans la zone interne de la semelle intermédiaire, un matériau de haute densité, et le Propulsion Trusstic System qui offre une plus grande résistance à la torsion.

Ces caractéristiques font de l'ASICS DS Trainer 25 une chaussure très polyvalente.

Chaussures de course d'élite

Nike Zoom Streak 7

Si nous la regardons de près, ce n'est pas une chaussure qui se distingue d'une manière particulière, ni une chaussure au profil moderne ou dans la ligne des derniers modèles de Nike. Malgré cela, c'est une chaussure que je classe comme une chaussure volante au design très équilibré. Elle offre un bon amorti grâce à la combinaison du Zoom Air dans le talon et le Phylon jusqu'à l'avant du pied. Cela en fait une chaussure stable et réactive idéale pour des rythmes rapides.

La base dans la zone du talon est un peu étroite, ce qui nous indique qu'il vaut mieux ne pas trop appuyer sur le talon en courant (même si nous avons le Zoom Air dans cette zone…). Il faut privilégier un appui à l'avant-pied ou au milieu du pied. Ce modèle possède une plaque Pebax au milieu du pied qui lui donne une stabilité supplémentaire et qui facilite la propulsion. C'est quelque chose de similaire aux plaques en fibre de carbone.

Pour toutes ces raisons, je les considère intéressantes pour protéger le fascia des coureurs d'élite, dans les limites des chaussures volantes : elles sont stables, propulsives, à amortissement contrôlé.

En somme, je les recommande si vous êtes un coureur léger, avec une bonne technique et des jambes agiles. Elle est idéale pour les distances moyennes voire le marathon si vous êtes un vrai coureur d'élite.

Hoka One One Carbon X

Enfin, je voulais inclure une chaussure avec une plaque de carbone ! Bien que celle-ci ne soit pas idéale pour soulager la fasciite, j'ai opté pour la chaussure de Hoka One One Carbon X qui avec les de Skechers Speed Elite Hyper sont celles qui nous ont donné les meilleurs résultats dans les tests effectués en laboratoire.

C'est un modèle conçu pour les longues distances avec des bases larges (environ 91/116 mm) et des profils énormes (35/30 mm), où une plaque de carbone plate est ajoutée dans le talon et le milieu du pied. La chaussure est courbée vers le haut à l'avant du pied entre les deux mousses de la semelle intermédiaire appelée Profly X.

La géométrie du modèle, la mousse et la plaque de carbone du Profly X offrent une chaussure étonnamment stable et réactive, même si seuls les coureurs expérimentés pourront en exploiter tout le potentiel. Grâce à la conception de l'Active Foot Frame, la zone du talon est encapsulée d'environ 2 cm, ce qui assure une plus grande stabilité.

La partie supérieure comporte 7 oeillets et une languette rembourrée fixée au cadre, offrant une plus grande sensation de soutien.

Bien sûr, cette sélection de chaussures running pour éviter la fasciite plantaire est un petit échantillon. Inévitablement, on a laissé de côté de nombreux autres modèles. Toutefois, vous avez à votre disposition le comparateur de chaussures running de RUNNEA pour trouver la chaussure qu'il vous faut au meilleur prix.

Rédaction

Rédaction

Equipe de rédaction

Une équipe composée de journalistes et de professionnels du running. Si vous souhaitez que nous écrivions sur un sujet particulier, contactez-nous!