01-09-2021 Entraînement running

Alerte fatigue ! Le running et l'importance de savoir quand s'arrêter

Alerte fatigue ! Le running et l'importance de savoir quand s'arrêter
  • Facebook Icon
  • Twitter Icon
  • Whatsapp Icon
Rédaction
Par Rédaction
Equipe de rédaction

Il existe plusieurs points communs entre la plupart des coureurs amateurs. L'un d'entre eux c'est la difficulté à mettre le frein à main et à nous reposer ou à ralentir le rythme d'entraînement. Cela fait des coureurs les meilleurs clients des kinés ! Or, le repos est un élément essentiel de l'entraînement de tout athlète, et d'autant plus pour les coureurs du dimanche qui doivent combiner entraînement, travail et vie de famille.

Dans cet article, nous allons répondre à 8 questions sur pourquoi il faut prendre le repos au sérieux, et analyser les signaux du corps pour nous dire qu'il faut lever le pied.

8 signes d'alerte pour les coureurs qui nous avertissent que nous devons nous reposer

1. Tout coureur doit écouter son corps. Mais comment mettre la théorie en pratique ?

Le problème est que, parfois, notre corps s'exprime mais nous faisons la sourde oreille. Souvent, juste avant de se blesser, nous avons une petite gêne que nous pouvons supporter pour achever la séance. Cependant, ces petits désagréments peuvent entraîner de légères variations dans notre foulée, notre technique de course, etc. Cela peut être donc à l'origine d'une blessure qui nous empêche de poursuivre notre plan d'entraînement les semaines suivantes.

C'est pourquoi il est essentiel d'écouter son corps et, surtout, de savoir quand s'arrêter. Malheureusement, savoir interpréter les signaux que notre corps nous envoie nécessite une expérience préalable.

8 signes d'alerte pour les coureurs qui nous avertissent que nous devons nous reposer

Si un jour nous sommes particulièrement fatigués, une séance d'entraînement exigeante sera rarement le meilleur remède. Il est possible que cette session ne se déroule pas comme prévu, en augmentant notre sensation de malaise. Une journée de repos ou de travail régénérateur peut donc être la meilleure option.

2. Quels sont les symptômes les plus fréquents de la fatigue ?

8 signes d'alerte pour les coureurs qui nous avertissent que nous devons nous reposer

Il y a plusieurs symptômes, mais le principal est la douleur. Si vous avez mal quelque part, ce n'est pas l'entraînement qui va le réparer. Bien au contraire !

Une sensation de raideur musculaire excessive, même après un échauffement, peut être les premiers signes d'alerte. Donc, soyez très prudent avec ça.

3. Est-il bon de courir malgré une sensation de rigidité ?

8 signes d'alerte pour les coureurs qui nous avertissent de nous reposer

Pour un tranquille jogging, si la lésion musculaire ne limite pas vos mouvements, pas d'inquiétude. Cependant, il vaut mieux pratiquer une activité sans impact, afin que les muscles reçoivent plus de sang et que la récupération soit plus facile.

4. Combien de jours de repos en moyenne dans un plan d'entraînement pour un semi-marathon et/ou un marathon, par exemple ?

8 signes d'alerte pour les coureurs qui nous avertissent que nous devons nous reposer

Si le nombre de séances d'entraînement est de 3 et 4 pour le semi-marathon et le marathon, respectivement, l'idéal serait de se reposer entre un et deux jours pour les coureurs amateurs.

5. Est-il efficace d'alterner deux jours de repos et deux jours d'entraînement, ou est-il préférable de les espacer dans la semaine ?

8 signes d'alerte pour les coureurs qui nous avertissent de nous reposer

Cela dépendra des objectifs des sessions et de notre expérience. Par exemple, si je m'entraîne 4 jours par semaine, je pourrai gagner à me reposer un jour entre les séances. Cependant, il peut parfois être plus utile, après des journées intenses, de ne pas avoir un jour de repos total. Après ces séances, une séance régénératrice peut être plus bénéfique que le repos total.

Il est donc important de savoir comment gérer ces jours de repos total, en étant capable de les adapter à notre programme et d'en tirer le meilleur parti.

6. Repos total ou repos actif : quand et pourquoi ?

8 signes d'alerte pour les coureurs qui nous avertissent que nous devons nous reposer

Les deux sont compatibles, le problème est lorsqu'on pense que le repos équivaut à s'allonger sur le canapé toute la journée. Personnellement, je préfère le repos actif, surtout pour les coureurs amateurs, car l'un de leurs principaux handicaps est une faible activité physique quotidienne.

Quels types d'activités physiques alternatives à la course à pied recommandez-vous pour ces jours de repos actif ?

Tout ce qui nous oblige à bouger à une faible intensité, mais qui dure au moins 45 minutes. Nous pouvons faire du vélo, de la marche, de la natation, etc. L'intensité de l'activité doit rester faible.

8. Un message direct et obligatoire aux coureurs sur le thème du repos

Il est tout aussi important de bien s'entraîner que de planifier le repos en fonction des séances effectuées. Sans un repos adéquat, l'effort fourni pendant l'entraînement ne se reflétera pas dans la compétition.

Rédaction

Rédaction

Equipe de rédaction

Une équipe composée de journalistes et de professionnels du running. Si vous souhaitez que nous écrivions sur un sujet particulier, contactez-nous!